Subvention renovation


 

Une subvention renovation peut être versée aux propriétaires sous certaines conditions. Quelles sont donc les subventions existant actuellement, et sous quelles conditions sont-elles attribuées ?

 

 

Les champs d’application de la subvention renovation sont somme toute assez nombreux. En effet, l’ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat) offre des aides financières pour tous travaux concernant la sécurité et la salubrité d’un logement et le confort dans une certaine mesure. La subvention renovation s’applique également à des travaux d’installation d’équipement permettant une adaptation à l’âge ou au handicap du logement, les économies d’énergie et le développement durable.

 

SBien entendu, l’ANAH fixe des conditions strictes pour l’attribution d’une subvention renovation. Il faut ainsi obligatoirement être propriétaire de son logement depuis plus de 15 ans, et y avoir vécu pendant au moins 9 ans. Un plafond de ressources est également fixé, et chaque subvention renovation ne peut excéder la somme de 26 000 euros (le minimum étant de 10 000 euros), et représente entre 20 et 80 % du prix des travaux réalisés.

 

Outre l’ANAH, d’autres organismes proposent la subvention renovation. La DDE alloue ainsi des aides aux propriétaires qui occupent leur logement depuis plus de deux ans et dont l’habitation a été déclarée insalubre par arrêté préfectoral. Certaines caisses de retraite offrent également des aides pour des travaux liés au chauffage ou aux installations sanitaires, à condition d’être en-dessous du seuil de ressources fixées par la caisse. Enfin, la DRAC et la DDE sont impliquées dans la subvention renovation liée aux bâtiments classés monuments historiques ou présentant un intérêt historique ou culturel particulier.